Archives mensuelles : septembre 2014

Accompagner la transformation numérique sur le chemin de la réussite

La transformation numérique de l'économie est en marche

La transformation numérique de l’économie est en marche

Ainsi que l’ont qualifié certains, le « tsunami numérique » est en passe d’envahir toutes les entreprises. En France, le second rapport du cabinet Altimeter[1] sur le sujet estime que 88% d’entre elles auraient engagé une transformation numérique débouchant sur de nouveaux modèles économiques et de nouvelles expériences clients. Un peu partout, de nouvelles approches client-centriques se multiplient. Des organismes professionnels tels le Syntec numérique[2] ou le Cigref[3] ont inscrit la transformation numérique à leur ordre du jour. Bien sûr, cette radiographie compte bien des disparités car, d’une entreprise à l’autre, la notion de transformation numérique n’a ni la même définition ni le même périmètre. De Sephora à Nestlé en passant par Ford, la démarche diffère car le chemin est loin d’être entièrement balisé. La transformation peut être engagée par une direction marketing, par une direction générale ou même par une direction informatique. Pourtant, investir dans les réseaux sociaux, les smartphones et les tablettes, le Big Data ou le Cloud Computing ne signifie pas nécessairement que la transformation numérique va aboutir affirme encore le rapport d’Altimeter. Une telle mutation nécessite d’intégrer les employés, les processus, les infrastructures et les technologies dans une vision globale de l’entreprise et de son marché.

Continuer la lecture

Rétablir notre rapport normal au temps grâce à la méditation

La foule agite le mental

La foule agite le mental

Nous constatons jour après jour que les technologies numériques transforment en profondeur le fonctionnement des entreprises. Elles transforment aussi notre rapport au temps. La réponse instantanée devient une exigence implicite de l’entreprise qui pousse tous ses managers à répondre à un email à toute heure, fussent-il en train de déjeuner ou déjà prêts à se mettre au lit. Là où le bât blesse, c’est que le nombre de ces interruptions comme de ces sollicitations croît dans d’inquiétantes proportions, favorisant une agitation mentale difficile à apaiser naturellement et qui peut conduire à toutes sortes de désordres physiologique déjà évoqués dans ces colonnes (voir à ce sujet http://management-vedique.com/eviter-les-pieges-des-nouvelles-technologies-de-linformation/) : respiration saccadée, augmentation du rythme cardiaque, augmentation du cortisol dans le sang, etc. Cette agitation mentale, nous la côtoyons aussi dans la vie quotidienne. Avez-vous déjà fait vos courses dans un hypermarché une veille de Noël lorsqu’il y a beaucoup de monde ? Le cerveau doit traiter les milliards d’informations envoyées par cette foule pressée qui se déplace dans tous les directions, tel un mouvement brownien. Nous ressortons de cette épreuve fatigués, le mental agité. Or c’est ce qui se passe en continu dans la vie des entreprises. Malgré le repos du sommeil, cette surcharge mentale s’installe en permanence comme une machine qui s’emballe. Résultat? Prédomine alors l’impression que tout va trop vite, potentialisant une forte envie de ralentir. En un mot, notre rapport au temps change.

Continuer la lecture

Développez le CEO qui est en vous !

Le cortex préfrontal est le CEO qui est en chacun de nous

Le cortex préfrontal est le CEO qui est en chacun de nous

CEO. En clair: Chief Executive Officer. Tiré de la culture anglo-saxonne, le terme se banalise aussi dans les entreprises françaises. Le CEO désigne le manager qui dirige l’entreprise au quotidien. Le sens de ce terme est si clair que la neurophysiologie l’a également adopté. Le CEO est le terme consacré pour désigner le cortex préfrontal du cerveau humain, partie qui se trouve derrière le front et qui gouverne des fonctions clé telles que la créativité, l’intelligence, le raisonnement moral, les croyances, la stabilité émotionnelle, le développement de la personnalité, la confiance en soi, le leadership, les performances académiques, la capacité à décider, etc. Tout manager – et pas seulement le CEO de l’entreprise – comprend immédiatement l’intérêt de développer son cortex préfrontal, le CEO qui est en lui. Un petit détour par la neurophysiologie du cerveau va nous permettre de mieux appréhender le fonctionnement de cet organe de quelques 1500 grammes qui a tout d’un ordinateur cosmique  avec ses 200 milliards de neurones.

Continuer la lecture