Archives mensuelles : janvier 2015

Les télomères, une (autre) bonne raison pour apprendre à méditer !

Les capuchons rouge sont les télomères des chromosomes

Les capuchons rouge sont les télomères des chromosomes

Peu connu du grand public, les télomères jouent pourtant un rôle fondamental dans les processus vitaux de notre corps, notamment celui du vieillissement! Il est mieux cerné depuis les travaux du biologiste russe Alekseï Olovnikov[1]. Mais, qu’est-ce qu’un télomère, au juste ? Disons que c’est la partie située à l’extrémité d’un chromosome et qui fonctionne un peu comme un capuchon de protection. Rappelons que le chromosome est le support de l’information génétique transmise par la cellule mère à la cellule fille lors du processus de division cellulaire. Chaque fois qu’une cellule se divise, ces capuchons de protection s’usent et se raccourcissent, au point de finir par déclencher une sénescence de la cellule. Les télomères engendrent alors une perte du code génétique. Résultat ? Les cellules perdent leur capacité à se diviser. Le biologiste russe a comparé le télomère à une sorte d’horloge biologique régissant la durée de vie des cellules. Parmi les hypothèses émises lors de ses travaux, le biologiste russe a anticipé l’existence de la télomérase, enzyme capable d’inverser le processus de vieillissement en synthétisant de nouvelles séquences télomériques.

Continuer la lecture

Les trois piliers pour développer son leadership

Développer son leadership est possible

Développer son leadership est possible

“Le développement du leadership demeure le grand enjeu du XXIème siècle quant aux ressources humaines” affirme Olivier Legrée, associé conseil en ressources humaines et conduite du changement chez Deloitte France. Le constat de cet expert se fonde sur une étude conduite par le cabinet auprès de 2500 DRH et dirigeants dans 90 pays. Intitulée « Human Capital Trends 2014 », l’étude quantifie le besoin des entreprises d’installer des leaders à tous les niveaux de leur organisation, une prise de conscience qu’elles souhaitent voir déboucher rapidement sur des actions concrètes. « Le leadership du 21ème siècle doit prendre en compte les nouveaux challenges que doivent affronter les entreprises » précise encore Olivier Legrée, convaincu que l’on peut cultiver cette « capacité à donner du sens » caractéristique du leader. Cette conviction remet en cause les modèles traditionnels du leadership. Les modèles fondés sur la force brutale, le statut ou l’expérience déclinent au profit de ceux fondés sur le charisme, la connaissance, le courage et l’action ainsi que l’ont montré les travaux d’Yves Enrègle, doyen du corps professoral de l’International Business School[1]. Développer son leadership devient du coup un vrai « travail sur soi », contrairement aux conclusions du chercheur français Eric-Jean Garcia[2]. Ce dernier estime que le leadership ne peut s’apprendre, qu’il est une façon d’être. Qui dit vrai ? Peu importe.

Continuer la lecture