Faites de votre repas de midi une parenthèse antistress !

 

Le restaurant d'entreprise est bruyant

Le restaurant d’entreprise est bruyant

Entre la cantine de votre grande entreprise et le petit restaurant proche de votre PME, il est rare que les conditions soient réunies pour s’approcher de l’idéal du repas de midi, le plus important de la journée selon l’Ayurvéda : atmosphère calme, nourriture bio, six goûts, eau chaude, etc. L’importance de ce repas commence à être reconnue par la science moderne. Une étude parue dans l’International Journal of Obesity montre que manger le repas principal le soir fait grossir alors que si ce repas principal est pris avant 14 heures, il y a perte de poids. Dans beaucoup de cultures traditionnelles, le dîner consiste souvent en une simple soupe. Les efforts pour prendre le repas de midi dans les meilleures conditions possibles sont donc essentiels. Des entreprises comme Google qui instaurent de manger en silence[1] le vendredi midi restent l’exception pour l’instant. Comment échapper le plus possible aux inconvénients des conditions de la restauration française, voire de faire de votre repas de midi une véritable parenthèse antistress, même si vous avez un important repas d’affaire inscrit à votre agenda? Tel est l’objet de cet article dont beaucoup de notions sont de simples rappels. Si vous n’avez pas faim, ou si vous êtes perturbé émotionnellement, le mieux est de sauter le repas en vous contentant d’une pomme « bio » et d’une tisane par exemple. On trouve des pommes « bio » un peu partout, y compris dans les nouvelles sandwicheries ouvertes par les grandes surfaces près des centres d’affaires. Si vous êtes énervé ou n’avez pas digéré le repas précédant, une tisane de mente conviendra parfaitement. Profitez en aussi pour faire une promenade dans la verdure afin de vous aérer après avoir mangé votre pomme et bu votre tisane.

Si vous avez l’intention de déjeuner, cherchez un restaurant calme ou allez-y tôt, vers midi par exemple. Même les plus bruyants sont calmes à cette heure de la journée. Ce conseil vaut aussi pour la cantine qui devient très bruyante après 12H45 ! Si vous vous couchez avant 22H et prenez un petit déjeuner léger, votre appétit risque d’être aiguisé bien avant midi. Vous pourrez alors manger assis et dans le calme… si vous avez pris la précaution d’éteindre votre smartphone ou votre mobile. C’est un point capital. Le syndicat CGT a lancé début septembre une campagne demandant « une trêve des emails » ! 75 % des cadres et 39 % des salariés déclarent utiliser les nouvelles technologies pour leur usage professionnel sur leur temps personnel. Pourtant, couper son mobile pour être au calme est favorable à la santé. Une étude parue dans la revue médicale Chronobiology International  montre en effet une corrélation entre le travail en dehors des heures de bureau et la dégradation de la santé. Des troubles musculo-squelettiques, psychologiques, gastro-intestinaux et cardiovasculaires sont les effets les plus courants selon cette étude.

Une atmosphère calme est essentielle

Une atmosphère calme est essentielle

Conclusion, ne faites rien d’autre pendant que vous mangez. Ne répondez pas aux emails, ne lisez pas le journal du jour, ne prenez pas de notes, ne regardez pas la TV, concentrez toute votre attention sur votre repas et ce que vous mangez. Si vous êtes accompagné, préférez la compagnie de collègues avec lesquels vous vous entendez bien et qui cherchent comme vous le calme pour déjeuner. Évitez les personnes trop bavardes ou celles qui abordent des sujets polémiques à l’heure du repas. Afin de prêter entièrement attention à ce que vous mangez, prenez tout votre temps et savourez le goût des aliments en mâchant longuement et très lentement et en posant votre fourchette entre chaque bouchée. Laissez passer quelques secondes entre chaque bouchée. Cette habitude équilibre le sous dosha Prana de Vata et diminue le vagabondage mental.

Préférez les pâtes à la pizza

Préférez les pâtes à la pizza

Installé à votre table, repérez rapidement dans la carte ce qui ne convient pas, les aliments lourds (fromages à pâte cuite, fritures, charcuteries, purée de pommes de terre, plats en sauce, etc.) ainsi que les desserts (à éviter autant que faire se peut). Autant on trouve facilement dans une carte des plats aux goûts salé, sucré, acide et piquant, autant les goûts amer et astringent sont moins courants. Or,  l’Ayurvéda conseille vivement de satisfaire les six goûts. Dans la liste des aliments au goût amer, on trouve toutes les variétés de salades vertes, les endives ou le céleri. On les trouve préparés en salade dans la plupart des restaurants ou des cantines. Sont également amers le radis, le concombre, le chou de Bruxelles, l’abricot et l’huile d’olive. Au chapitre des aliments astringents, plus difficiles à trouver en restauration, citons l’artichaut, la chicorée, l’avoine, la noix, la pomme, le kaki, la nèfle, le coing, la grenade ou la  framboise ! Coté piquant, évitez le Tabasco ou équivalent au profit du poivre noir. L’acide se trouve entre autre dans la tomate et ses nombreuses préparations. Au goût sucré du sucre, préférez celui plus doux du riz ou de céréales comme le blé. Le sucre de table alourdit et favorise le vieillissement. Évitez aussi le pain ainsi que tout ce qui est fermenté. Une petite dose d’oméga-3 vous aidera à lutter contre le stress. Demandez donc une salade aux noix ou, si connaissez la provenance du poisson que l’on vous sert, une dorade ou même une darne de saumon vapeur (pas de saumon fumé, toxique et lourd à digérer). Pour ce qui est de la boisson, pas d’eau glacée ni d’eau a bulles. Quelques doigts d’eau plate suffiront pour humecter le bol alimentaire sans noyer la digestion.

Une cure d'Oméga-3

Une cure d’Oméga-3

Apprenez aussi à repérer ce qui convient selon le type de restaurant où vous allez. Dans un restaurant asiatique, préférez le rouleau de printemps aux nems. Après une telle entrée, vous trouverez sans mal du riz blanc, des brocolis vapeur et un peu de poisson pour les oméga-3. Demandez aussi un peu de gingembre frais pour la digestion et surtout, évitez de saler à la sauce de soja, trop salée et fermentée. Dans un japonais, vous aurez facilement votre dose d’oméga-3. Les six goûts seront satisfaits car on vous servira d’office du gingembre, du raifort, de la soupe de miso, du chou, du riz et des algues. Soyez là encore prudents avec les sauces de soja. Dans un italien, préférez les pates simples à la sauce tomate à la traditionnelle pizza, lourde à digérer. Dans un restaurant oriental, le couscous est une valeur sûre avec ses légumes, de même que le Tajine de légumes. Dans un restaurant français, insistez pour avoir des légumes verts à la place des frites. Préférez les restaurants de poisson. Si vous êtes chanceux, vous avez près de votre bureau un restaurant végétarien qui propose une cuisine « bio » riche en nutriments et exempte de pesticides. Évitez bien sûr les sandwiches que l’on mange sur le pouce ou sur sa table de travail, entre l’envoi d’un email et la lecture d’un fichier Word ! Une fois le repas terminé, restez assis cinq à dix minutes sans bouger de votre place. Ensuite, promenez vous une dizaine de minutes afin de mettre en route la digestion dans de bonnes conditions.

Un bon compromis de saveurs

Un bon mix de saveurs

Lors d’un repas d’affaire, une salade avec noix en entrée et un poisson accompagné d’un légume et d’un peu de riz sera une bonne parenthèse antistress si vous mangez dans le calme et avec attention. Prenez quelques doigts de vin si votre convive en consomme. Point important, si votre repas a un but commercial, programmez vos négociations l’après midi, aux heures Vata (14H-18H), favorables à la communication (voir à ce sujet http://management-vedique.com/travailler-en-accord-avec-les-cycles-de-la-nature). Et surtout, ne négociez pas le ventre vide. Le manager qui a faim a tendance à se concentrer sur ses besoins immédiats et plus difficilement sur autre chose, en particulier les besoins des autres, un état jugé peu favorable à une issue positive de l’échange. Adoptez donc la règle qui consiste à déjeuner avant toute négociation ainsi que l’ont  expliqué les professeurs Emily Zitek de Cornell University et Alexander Jordan de Dartmouth College lors d’une conférence tenue à l’Academy of Management en août dernier. Cette règle résulte d’une étude réalisée par les deux chercheurs sur deux groupes d’étudiants de premier cycle, invités à répondre à des questions de business dans une salle sentant ou ne sentant pas une odeur alléchante de pizza. Quand la faim se fait sentir, l’individu devient plus égoïste, plus fermé, voire plus malhonnête, ce qui complique les négociations.

Jo Cohen

 

 

 

– Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander à vos amis en cliquant sur le logo de votre réseau social préféré (Facebook, Linkedin, Twitter, Google +).

– Vous pouvez aussi recommander l’ensemble du site à vos proches sur la page Management Védique de Facebook afin de les faire bénéficier de cette précieuse connaissance. Je vous en remercie par avance.

– Vous pouvez laisser un commentaire.

– En vous inscrivant sur la liste Management Védique, vous serez averti par email chaque fois qu’un nouvel article sera publié. En outre, vous recevrez en cadeau un livret de 40 pages expliquant l’impact de la méditation dans l’entreprise.

 

2 réflexions au sujet de « Faites de votre repas de midi une parenthèse antistress ! »

  1. Ludovic

    De précieux tuyaux. Cependant, étant étudiant, les restaurants ont un coût assez conséquent sur mon budget qui est parfois serré. Du coup, je préfère rentré chez moi le midi ce qui est plus profitable je trouve. Pour ceux qui n’ont pas le temps de cuisiné pendant leur pause midi, il existe le cuiseur riz à départ différé, un vrai gain de temps.

    Au niveau, des aliments fermenté, quelle est le problème avec ce type d’aliment ? Sont-ils tamasique ?

    Cordialement.

    Répondre
  2. Jo Cohen

    Bonjour Ludovic

    Quand le temps manque, la créativité vient à la rescousse. Bravo.
    Au sujet des aliments fermentés, ils perturbent le Vata en créant des gaz dans l’intestin.
    Mieux vaut éviter.

    Bonne journée

    Jo

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *