La méditation transcendantale au secours des nouveaux credos du management et de l’économie numérique

S’inspirer des lois de la nature

Y ou Z, les jeunes générations veulent échapper à la culture hiérarchique du management, de moins en moins adaptée à notre monde en plein chambardement. Elle a aidé à la réussite de leurs aînés. C’est exact. Pourtant, cette culture ne répond plus aux aspirations profondes des nouvelles générations. Fini pour elles la fascination de la grande entreprise. Les jeunes sont 66% à souhaiter devenir entrepreneur. 50% préfèrent louer plutôt qu’acheter une voiture. Pour eux, la qualité prime sur la quantité, l’être sur l’avoir, un défi pour nos économies dénuées de vraies valeurs humaines. Ils font tous passer la qualité de vie au travail avant toute autre considération. Voilà pourquoi ces jeunes sont plus perméables aux nouveaux crédos du management qui façonnent les contours d’une nouvelle économie, aux antipodes de celle que nous connaissons actuellement.

Dernier credo en date : « faire plus avec moins » ! Ainsi que l’expliquait récemment Navi Radjou, théoricien de l’Innovation Frugale lors du Forum  « L’Entreprise du Futur » qui s’est tenu récemment à Lyon, ce credo est directement issu de l’observation du fonctionnement de la nature. Exemple : l’eau qui coule de la montagne suit un parcours qui respecte la loi du moindre effort. Selon ce conseiller en innovation, affilié à l’université de Cambridge et au World Economic Forum, c’est un changement radical de paradigme. Détail révélateur, « les générations Y ou Z ne veulent plus travailler dans des entreprises comme les vôtres » a répondu l’expert indien à une question de la salle.

Navi Radjou à Davos

Né à Pondichéry, Navi Radjou a été imprégné dès son plus jeune âge par le rationnement de l’eau et du courant électrique qui perdure de nos jours encore dans de nombreuses villes et villages du sous-continent indien. Loin d’être un handicap, cette pénurie s’avère un formidable coup de pouce à l’intelligence humaine. Ceux qui ont visité l’Inde savent combien les indiens sont capables de prouesses dès lors qu’il s’agit de réparer des voitures datant des années 40 et pour lesquelles il n’y a plus de pièces détachées depuis belle lurette. Navi Radjou a compris la leçon. Il a appris l’anglais en louant de vieux exemplaires du magazine Times. En 1998, il s’expatrie aux Etats-Unis, pays de l’abondance s’il en est. Pourtant, il ne lui aura pas fallu plus de deux décennies pour comprendre ce qu’il appelle « la vanité de la course à l’innovation ».

Micro-éolienne

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 700 milliards de dollars ont été investis dans la R&D l’an dernier aux Etats-Unis, donnant naissance à de nouveaux produits de consommation dont 85 % vont échouer au bout de 12 mois ! D’où sa théorie de l’Innovation Frugale : elle consiste à créer plus de valeur économique, sociale et écologique en utilisant moins de ressources. Elle est en phase avec les plus hautes valeurs morales. Il s’en est expliqué avec quelques exemples révélateurs. En occident, sans respect pour les ressources consommées, un ingénieur va chercher une solution pour connecter le réfrigérateur à un smartphone alors que des millions d’habitants dans le monde n’ont pas l’électricité. En Inde, l’électricité fait souvent défait. C’est ce qui a poussé un potier à concevoir un réfrigérateur en argile capable de maintenir à bonne température lait et légumes pendant trois à cinq jours. Cerise sur le gâteau, ce réfrigérateur est entièrement biodégradable. Des exemples similaires existent dans de nombreux pays du Sud, plus enclins que nous à faire de l’adversité une opportunité.

Anand George

Ce concept de l’Innovation Frugale a-t-il sa place dans nos économies occidentales ? Navi Radjou n’a aucun doute là-dessus. Je doute personnellement que les occidentaux adoptent du jour au lendemain un réfrigérateur en argile. En revanche, la micro-éolienne inventée par deux frères indiens, Arun et Anoop George, risque de trouver un large écho dans nos pays englués dans la crise de l’énergie. Les experts parlent d’une petite révolution dans le monde de l’éolien. Elle propose au prix d’un smartphone un appareil pas plus gros qu’un ventilateur et capable de produire 3 à 5 Kwh par jour. Destinée dans un premier temps à l’Inde, cette invention risque d’intéresser de nombreux pays occidentaux en phase de transition énergétique. Les deux frères prévoient d’en vendre plus d’un milliard dans le monde.

Tim Ferris, la semaine de 4 heures

Tim Ferriss milite pour la semaine de 4 heures

Cet exemple montre la voie de l’Innovation Frugale. La créativité de nos ingénieurs devra s’atteler à consommer moins de ressources et respecter les valeurs morales les plus élevées, ce dont la grande d’entre eux est encore loin. La bonne nouvelle est qu’une minorité d’entre eux sont déjà en phase avec cette approche naturelle, ce sont nos meilleurs talents. Steve Jobs avait remarqué que le meilleur développeur informatique dans ses équipes était plus de vingt fois plus performant que le développeur lambda. Il obtient le résultat désiré avec moins de lignes de code. Il s’agit donc bien d’Innovation Frugale ou dit autrement de « faire moins pour accomplir plus », un défi face auquel les neurosciences ont montré le rôle essentiel de la cohérence cérébrale.

En effet, une étude publiée en 2014 dans Creativity Research Journal[1] a montré une forte relation entre la créativité et la cohérence cérébrale. Elle a porté sur le groupe des 21 ingénieurs les plus créatifs d’une usine aéronautique du groupe suédois Volvo. L’étude a confirmé que les notes obtenues au test de créativité de Torrance[2] étaient corrélées au niveau cohérence des EEG dans le cortex préfrontal du cerveau. Conduite par le Dr. Fred Travis, chercheur en neurosciences à la Maharishi University of Management (Iowa, Etats-Unis) et le Dr. Yvonne Lagrosen, chercheur en management à University West (Suède), cette étude montre que la créativité résulte du niveau d’intégration du cerveau et donc de la cohérence des ondes cérébrales. Les personnes qui  acquièrent un fort niveau d’intégration du cerveau grâce à la pratique régulière de la méditation transcendantale sont plus aptes à sortir du cadre et apporter des solutions plus économes à de vieux problèmes.

Dr. Yvonne Lagrosen

En développant le fonctionnement global du cerveau, dans toutes les zones des hémisphères et dans toutes les gammes de fréquence, la méditation transcendantale fait de chacun un leader potentiel dans son domaine, capable d’obtenir rapidement les meilleurs résultats en consommant moins de ressources. La voie est donc toute tracée. Le changement de modèle économique viendra de ces talents au cœur d’une économie de proximité où la collaboration sera l’une des marques de fabrique. Plusieurs études confirment que la méditation transcendantale renforce le travail en équipe en développant l’entraide, l’écoute, le respect des autres, l’humour, etc. Dans les entreprises qui ont introduit le programme de méditation transcendantale auprès d’une partie de leur personnel, les chercheurs ont constaté une amélioration du travail en groupe, de la communication ainsi qu’une plus grande harmonie dans l’environnement de travail.

Le dernier livre de Tim Ferris

Dans son dernier livre, « Tools of Titans. Tactics, Routines and Habits of  Billionnaires, Icons, and World Class Performers », l’américain Tim Ferriss recommande vivement la pratique de la méditation transcendantale à tous ceux qui souhaitent sortir du lot et devenir des « world class performers ». Entrepreneur et conférencier, Tim Ferris est mondialement connu pour son livre « La semaine de travail de 4 heures ». « Tools of Titans » s’appuie sur des entretiens avec 200 personnalités mondialement connues dans les domaines du business, des sports et des sciences. Très écouté par les nouvelles générations, Tim Ferriss explique que plus de 80% des « Titans » qu’il a interviewés utilisaient la méditation pour obtenir de meilleurs résultats avec moins de stress. Venu du monde de la pleine conscience, lui-même pratique depuis deux ans la méditation transcendantale. Cette technique simple et efficace lui a permis d’établir sa propre pratique quotidienne au moment où il traversait une passe difficile dans sa vie personnelle.

Conclusion : le travail collaboratif et la créativité seront aux premières loges de l’économie numérique qui se dessine un peu partout dans le monde. Caractéristiques essentielles, elle consommera moins de capitaux, de temps et d’énergie. Nous sommes aujourd’hui au milieu du gué, en pleine transition vers ce nouveau modèle. Certes, cette phase de transition prendra du temps, mais elle est déjà en marche.

 

Jo Cohen

 

– Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander à vos amis en cliquant sur le logo de votre réseau social préféré (Facebook, Linkedin, Twitter, Google +).

– Vous pouvez aussi recommander l’ensemble du site à vos proches sur la page Management Védique de Facebook afin de les faire bénéficier de cette précieuse connaissance. Je vous en remercie par avance.

– Vous pouvez laisser un commentaire.

– En vous inscrivant sur la liste Management Védique, vous serez averti par email chaque fois qu’un nouvel article sera publié. En outre, vous recevrez en cadeau un livret de 40 pages expliquant l’impact de la méditation dans l’entreprise.

 

 

[1]                              “Creativity and Brain-Functioning in Product Development Engineers: A Canonical Correlation Analysis”, Fred Travis & Yvonne Lagrosen. Creativity Research Journal, Vol 26 / 2, 2014, pp 239-243.
[2]                              Torrance Test of Creative Thinking.

4 réflexions au sujet de « La méditation transcendantale au secours des nouveaux credos du management et de l’économie numérique »

  1. Jacqueline Benoit

    Merci! Très intéressant et inspirant. As-tu cet article aussi en anglais? J’aimerais la partager avec des gens qui ne parlent que l’anglais. Merci!

    Répondre
  2. Bresler jean claude

    Existe t’il un répertoire d’adresses …un fichier existant ou réalisé par vos soins …qui puisse nous mettre sur la voie d’une manière collaborative et pratique dans nos régions ( moi je suis dans le nord… Et je manque d’adresses- sérieuses!)

    1/des sites informatiques ..

    des thérapeutes ( Medecin ayurvedique ) par région …..

    Des lieux de cure en France
    Europe Inde

    Merci

    Répondre
    1. Jo Cohen Auteur de l’article

      Bonjour Jean Claude

      Désolé de ma réponse tardive.
      Il y a l’annuaire Ayurveda en France qui a un site précieux.
      Pour les adresses en Inde, je ne connais rien de semblable.
      Cordialement
      Jo

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *