Présentations : vous pouvez faire au moins aussi bien que Steve Jobs !

Il captivait son auditoire

J’ai eu la chance d’assister à Las Vegas, longtemps avant qu’ils ne deviennent des stars, aux conférences d’un Bill Gates, d’un Steve Jobs et d’autres leaders qui ont fait la réputation de la Silicon Valley et propulsé cette industrie ‘high tech’ à des niveaux difficilement imaginables à l’époque. Sur scène, je confirme que Steve Jobs restera dans les annales comme un « monstre sacré ». En jean et en pull noir, le patron d’Apple arrivait à enthousiasmer son auditoire, certes, déjà largement acquis à sa cause. Que rayonnait-il d’autre sinon les qualités de sa constitution ayurvédique ? Créatif et efficace, d’apparence émaciée, Steve Jobs était de constitution Vata Pitta. Il projetait donc les qualités de Vata et de Pitta, à savoir, enthousiasme et efficacité.

Dans son livre, « Les secrets de présentation de Steve Jobs », publié par les Editions Télémaque, Carmine Gallo détaille les techniques utilisées par le co-fondateur d’Apple. L’Ayurvéda nous permet de décrypter plus avant les différents points qui vont vous permettre de faire, vous aussi, d’excellentes présentations. Bien sûr, les présentations d’un Pitta, d’un Vata ou d’un Kapha rayonneront des qualités différentes. Examinons à l’aune de l’Ayurvéda les conseils qui ont fait la réputation de Steve Jobs.

Inviter une personnalité relance la conférence

Point capital, comme Steve Jobs, ne cherchez pas à tout dire. Surtout, n’ayez pas peur de simplifier à l’extrême vos messages jusqu’à obtenir une idée forte qui puisse marquer les esprits. Mettez une idée forte par diapositive. Ce travail qui consiste à tirer la quintessence des choses demande d’avoir l’esprit clair, ce que procure la méditation. L’auditoire ressent immédiatement si cette qualité de clarté est présente ou si le conférencier a l’esprit confus. Cette idée forte peut être illustrée par une image forte. Occupant toute la diapositive, elle va marquer les esprits, plus particulièrement les constitutions Pitta, Pitta Vata et Pitta Kapha (voir à ce sujet http://management-vedique.com/votre-constitution-ayurvedique-determine-votre-profil-managerial/ et http://la-voie-de-l-ayurveda.com/decouvrez-votre-constitution-ayurvedique/). Cette idée forte peut être illustrée aussi par un texte. Là encore, ce texte doit être réduit à sa plus simple expression et surtout, il doit être « imagé ». L’auditoire est plus attentif quand on lui parle par analogies. Exemple : « plus de 1000 chansons dans un lecteur de la taille d’un paquet de chewing gums » est plus parlant que « 2 giga-octets de fichiers mp3 dans appareil de 5x 4×1 cm3 » !

L’image maintient le niveau de concentration de l’auditoire alors qu’un long texte écrit, structuré autour de quelques puces, aura tendance à pousser l’auditoire à tout lire, voire à tout recopier. Alors là, adieu veaux, vaches, cochons ! Une telle diapo va à coup sûr disperser l’attention. Pour la maintenir, vous pouvez aussi ponctuer votre propos de questions. « Savez-vous combien de CD on peut mettre dans ce petit appareil ? ». Montrer du doigt cet appareil. Puis, laissez passer un long silence avant de préciser en clamant avec force « Plus de 100 »!

Il est hétérogène en termes de constitutions ayurvédiques

Carmine Gallo raconte que Steve Jobs faisait parler les chiffres. Il y en avait donc très peu dans ses présentations. Il évitait en outre tout jargon métier, si familier dans le secteur de l’informatique. Si bien que n’importe qui, y compris Madame Michu, pouvait comprendre son propos. Revenons à vous. La simplicité est donc la clé de votre réussite. Votre auditoire étant composé de personnes de constitution Vata, Pitta et Kapha, en respectant ces quelques règles, votre discours devrait enflammer immédiatement les Vata et vos images convaincre les plus récalcitrants des Pitta.

Quelle sera la réaction des Kapha ? Ils seront sensibles au ton de votre voix qui peut les « toucher », à vos répétitions qui vont les aider à mieux comprendre et mémoriser, à vos sourires et à votre humour qui va les faire bouger. Vous pouvez aussi vous approcher d’une personne de constitution Kapha de l’auditoire et la regarder droit dans les yeux comme si vous la touchiez du regard. D’où l’importance de détendre l’atmosphère et de jouer sur la corde sensible de l’humour, voire de l’autodérision. L’histoire gardera en mémoire que Steve Jobs a illustré la géolocalisation sur iPhone en cherchant le café Starbucks le plus proche du Convention Center de Las Vegas afin de commander 4000 cafés Latte à livrer dans la salle de conférence ! Le rire est une arme redoutable en conférence car il est communicatif. Il vaut donc mieux arriver pour une conférence après avoir médité et fait quelques postures de Yoga afin d’être le plus décontracté possible.

Travailler sa voix est important

La phase de préparation est primordiale. Carmine Gallo raconte que le parton d’Apple passait des heures à répéter ses présentations dans les moindres détails. Pas de notes fastidieuses à lire. Steve Jobs usait à merveille des silences pour susciter l’attention du public, il faisait de grands gestes pour appuyer son propos et faisait varier le ton de sa voix en fonction de ses paroles. L’Ayurvéda enseigne comment travailler la voix pour avoir plus d’influence sur autrui. La veille, faites de longues vocalises avec les cinq voyelles en expirant longuement. Toutes les cellules du corps entrent alors en vibration. Pareil avec le son « Hum » qui fait vibrer les sinus et le scalp, ainsi que la consonne « N » qui fait vibrer les oreilles. La répétition du son Ma, « Ma Ma Ma Ma… », fait travailler les sinus et rend la voix plus profonde et plus influente. Elle développe le leadership.

A ces quelques points, ajoutons qu’il serait préférable, du moins lorsque c’est possible, de faire une conférence aux heures Vata de l’après (14H-18H), mais bien après la fin de la digestion. C’est la période de la journée la plus propice aux échanges. Si vous ne deviez retenir de tout cela qu’un conseil, alors, soyez naturel. L’auditoire apprécie toujours la sincérité.

Jo Cohen

Crédits photos: acaben (Une) ; joi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *