Quelques conseils de voyage adaptés à chaque saison

 

Tout déplacement perturbe Vata

Tout déplacement perturbe Vata

Maintenir l’équilibre des trois doshas Vata, Pitta et Kapha (voir à ce sujet http://management-vedique.com/votre-constitution-ayurvedique-determine-votre-profil-managerial/ ) lorsque nous sommes en déplacement, lors d’un voyage professionnel par exemple, demande beaucoup de vigilance car tout changement bouscule la routine dans laquelle nous sommes confortablement installés. Pourtant, chacun sait combien il est bien agréable de voyager. Sortir de la routine peut apporter de nouvelles idées et stimuler la créativité. Tout changement apporte également un sentiment de fraîcheur qui est ressenti jusque dans nos relations. Mais – et c’est l’envers de la médaille – tout voyage génère de l’irrégularité dans la physiologie et dans le mental. Il aura donc tendance à déséquilibrer le dosha Vata. Ce déséquilibre sera plus important pendant la saison froide de l’hiver. Or, nous savons que le dosha Vata gouverne tous les mouvements dans la physiologie. Le déséquilibre se répercutera donc sur les muscles, l’élimination, la respiration, le rythme cardiaque ainsi que le flot de nos pensées et de nos émotions. Lorsque nous bougeons trop, particulièrement à des vitesses élevées comme lors de longs trajets en voiture, en train ou en avion, le dosha Vata tend à se déséquilibrer, ce qui entraîne une situation de stress.

A la fin d’une longue journée de voyage, en plus de la fatigue, nous nous sentons souvent déracinés[1], comme dans un brouillard, peut-être même de mauvaise humeur, loin de notre famille et de notre zone habituelle de confort. Les managers dont la constitution est dominée par Vata peuvent en outre se sentir anxieux et souffrir de constipation. La digestion peut devenir irrégulière et trouver le sommeil peut devenir difficile. Ces signes du déséquilibre Vata sont très nets. Ils auront tendance à s’aggraver si le voyage dure longtemps. Comment gérer une telle situation et garder un dosha Vata en équilibre lorsque l’on sait que le voyage va durer encore plusieurs jours? Un tel scénario doit être anticipé afin qu’une stratégie de prévention puisse être mise en place. Lorsque vous planifiez votre voyage, vous vérifiez que votre voiture est bien réglée ou que vos réservations de train ou d’avion ont bien été faites. Prenez aussi le temps de préparer votre physiologie et votre mental à quelques turbulences de Vata, surtout si vos doshas prédominants sont Vata et Pitta. Jusqu’à un certain degré, une personne de constitution Kapha supportera mieux le voyage, ce qui ne veut pas dire qu’elle ne ressentira pas quelques effets d’une aggravation de Vata. En tout état de cause, la préparation Vata permettra de ressentir moins de stress et de profiter ainsi plus pleinement des effets positifs du voyage.

Le voyage génère du stress

Le voyage génère du stress

Plusieurs jours avant d’entreprendre votre voyage, buvez abondamment, de l’eau chaude de préférence en hiver (tiède en été), et faites un automassage quotidien à l’huile de sésame légèrement chaude (voir à ce sujet http://la-voie-de-l-ayurveda.com/lautomassage-ayurvedique-cle-du-bien-etre-au-quotidien/). Cette pratique améliore le niveau d’éveil de la conscience, élimine les impuretés de la physiologie, assouplit la peau, renforce la puissance physique et procure un sommeil plus profond. L’automassage est une véritable « douche neurologique de bien être ». C’est aussi le traitement royal du déséquilibre Vata. L’huile va réhydrater votre peau et apaiser votre système nerveux. La sécheresse de l’air dans les cabines d’avion – dans une moindre mesure dans les voitures ou le train – n’aura ainsi que peu d’effet sur votre physiologie et votre mental. Le jour du voyage proprement dit, mettez quelques gouttes d’huile de sésame sur vos doigts et massez l’extérieur ainsi que l’arrière de vos oreilles. Utilisez cette fois votre auriculaire afin de lubrifier doucement les canaux de l’oreille en appliquant une goutte d’huile de sésame à l’intérieur de vos deux oreilles. Cette technique connue sous le nom de « karnapura » aide à apaiser le dosha Vata.

L'huile de sésame apaise Vata

L’huile de sésame apaise Vata

Mettez aussi quelques gouttes d’huile de sésame dans les cavités nasales. Essayez de parler au minimum, de limiter l’agression du bruit avec des boules Quiès ou un casque anti-bruit et buvez régulièrement de l’eau chaude par petites gorgées. Évitez les courants d’air. Le credo pendant votre voyage est simple : ce dont vous avez le plus besoin, c’est de chaleur, de repos et d’onctuosité. Évitez donc les nourritures sèches (les biscottes, les céréales comme le sarrasin, l’orge, le mais, etc.) ou froides (boissons sortant du frigo, sandwiches par exemple). Favorisez les nourritures chaudes et onctueuses. Ce conseil vaut aussi pour le petit déjeuner : une orange pressée, une tisane chaude et un porridge de flocons d’avoine ou de riz conviendra parfaitement. Au déjeuner et au dîner, ajoutez un long filet d’huile d’olive sur vos plats sera très bénéfique. N’hésitez pas à saler vos plats car le sel réchauffe la physiologie et lui permet de retenir l’eau, évitant ainsi toute forme de déshydratation. Une tisane chaude de gingembre frais aidera votre digestion qui aura tendance à être perturbée en voyage. Habillez-vous chaudement et confortablement.

Prenez plus de repos

Prenez plus de repos

N’oubliez pas que le repos est aussi un élément essentiel pour apaiser l’excès de mouvements qui alimente le déséquilibre de Vata. Mettez-vous au lit avant 22 heures (heure locale) et, si besoin, faites une petite sieste de 15 ou 20 minutes assis ou allongé les yeux fermés. En plus de l’exercice physique, pensez à faire une promenade au soleil en début de matinée afin de synchroniser votre horloge biologique avec les cycles du lieu. Quelques postures de yoga vous aideront à combattre les tensions musculaires accumulées pendant un voyage. La méditation est la meilleure réponse pour lutter contre le stress, calmer l’esprit et ramener le corps à l’équilibre. Pendant la journée, freinez votre consommation de thé ou de café. Remplacez ces boissons excitantes par des tisanes apaisantes : fenouil, oranger, etc. Si vous voyagez en voiture, vous pouvez diffuser dans l’habitacle des huiles essentielles de lavande, d’orange douce ou de fenouil. Elles sont reconnues pour leurs vertus apaisantes. En avion ou en train, vous pouvez mettre quelques gouttes de ces huiles essentielles sur vos poignets, vos tempes ou votre sternum. Vous pouvez les diffuser aussi dans votre chambre d’hôtel, surtout si vous avez du mal à vous endormir, ce qui arrive fréquemment dans de nouveaux endroits, notamment à cause de bruits inconnus. Si vous avez tendance à la constipation occasionnelle en voyage, prenez deux comprimés de Triphala, préparation que l’on trouve facilement sur Internet.

Plus de fraîcheur si vous voyagez en été

Plus de fraîcheur si vous voyagez en été

Si votre voyage a lieu pendant la saison chaude, vous devez alors faire attention à votre dosha Pitta, surtout si vous êtes de constitution Pitta. Car ce dosha, composé d’eau et de feu, gouverne la digestion ainsi que tous les processus de transformation dans le corps et l’esprit. Si vous ressentez de l’acidité dans l’estomac, même occasionnelle, si votre transpiration est excessive, si vous vous comportez de manière entêtée ou si vous êtes simplement impatient, alors oui, votre Pitta est déséquilibré. Une voix douce annonce dans un haut parleur un retard de votre vol ou vous tombez simplement sur un embouteillage et vous voilà contrarié, au bord de la crise de nerf. La solution ? Il faut apporter plus de fraîcheur dans votre physiologie et arrêter de planifier ou de dresser des listes de choses à faire, ce qui va reposer votre mental et, du même coup, apaiser votre Pitta. Soyez plus spontané et acceptez l’imprévu. Restez le plus possible près d’un point d’eau, lac, fleuve, mer ou simple fontaine. C’est le meilleur endroit pour pique-niquer ou simplement faire une pause lorsque vous voyagez. Buvez abondamment de l’eau tiède ou à température ambiante. Une petite crème glacée dans l’après midi ou un fruit de saison comme le melon ou la pastèque apaiseront votre excès de Pitta. Mangez beaucoup de salades, profitez bien du  concombre, si abondant en cette saison, mais surtout évitez toutes les nourritures acides (pizza par exemple) et piquantes (plats mexicains, indiens, etc.). Mangez peu salé. Mettez quelques gouttes d’huile essentielle de santal, de menthe poivrée, de jasmin ou de rose sur vos poignets, vos tempes ou votre sternum pour vous sentir frais tout au long de la journée. Vous éviterez ainsi tout signe d’irritabilité et de frustration. La lavande conviendra aussi. L’eau de rose sera parfaite pour soulager la tension  oculaire. N’oubliez pas que conduire en plein soleil ou nager dans une piscine chlorée irrite le sous dosha de Pitta qui gouverne les yeux. Le Yoga et la méditation seront un bon moyen d’effacer vos contrariétés.

 

Faites un bon voyage.

 

Jo Cohen

 

 

 

– Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander à vos amis en cliquant sur le logo de votre réseau social préféré (Facebook, Linkedin, Twitter, Google +).

– Vous pouvez aussi recommander l’ensemble du site à vos proches sur la page Management Védique de Facebook afin de les faire bénéficier de cette précieuse connaissance. Je vous en remercie par avance.

– Vous pouvez laisser un commentaire.

– En vous inscrivant sur la liste Management Védique, vous serez averti par email chaque fois qu’un nouvel article sera publié. En outre, vous recevrez en cadeau un livret de 40 pages expliquant l’impact de la méditation dans l’entreprise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[1]                               Vata est associé à l’air et à l’espace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *