Archives par étiquette : ayurvéda

Comment mettre en place un programme de qualité de vie au travail en toute connaissance de cause ?

Le bonheur au bureau n'est pas un mythe

Le bonheur au bureau n’est pas un mythe

Mettre en place un programme de qualité de vie au travail ainsi que le recommande le dernier Plan Santé au Travail devrait être perçu comme une priorité par les tops managers. Or, beaucoup se contentent de petites retouches dont ils confient la mise en place à leur direction des ressources humaines, sous estimant la véritable ampleur du problème. Ceci est d’autant plus regrettable que, dans de nombreux cas, le comportement des tops managers est à l’origine d’une large part du stress qui règne dans leur entreprise, avec toutes les conséquences induites sur la santé mentale et physique de leurs salariés. Les exemples d’Amazon et de Volkswagen, que nous avons largement évoqués dans ces colonnes (voir à ce sujet   ), montrent comment de tels effets sont générés par les attitudes des dirigeants. Ainsi, des pratiques managériales inappropriées – comme celles faisant appel à la pression par exemple – biaisent le comportement et la productivité des salariés. Pas étonnant que certains  n’hésitent pas à se mettre en arrêt maladie s’ils ressentent la situation comme invivable. Ils évitent ainsi d’en arriver au ‘burn out’ ou d’avoir à faire appel aux ‘hot lines’ censées prévenir les risques psycho-sociaux dans l’entreprise.

Continuer la lecture

Rétablir notre rapport normal au temps grâce à la méditation

La foule agite le mental

La foule agite le mental

Nous constatons jour après jour que les technologies numériques transforment en profondeur le fonctionnement des entreprises. Elles transforment aussi notre rapport au temps. La réponse instantanée devient une exigence implicite de l’entreprise qui pousse tous ses managers à répondre à un email à toute heure, fussent-il en train de déjeuner ou déjà prêts à se mettre au lit. Là où le bât blesse, c’est que le nombre de ces interruptions comme de ces sollicitations croît dans d’inquiétantes proportions, favorisant une agitation mentale difficile à apaiser naturellement et qui peut conduire à toutes sortes de désordres physiologique déjà évoqués dans ces colonnes (voir à ce sujet http://management-vedique.com/eviter-les-pieges-des-nouvelles-technologies-de-linformation/) : respiration saccadée, augmentation du rythme cardiaque, augmentation du cortisol dans le sang, etc. Cette agitation mentale, nous la côtoyons aussi dans la vie quotidienne. Avez-vous déjà fait vos courses dans un hypermarché une veille de Noël lorsqu’il y a beaucoup de monde ? Le cerveau doit traiter les milliards d’informations envoyées par cette foule pressée qui se déplace dans tous les directions, tel un mouvement brownien. Nous ressortons de cette épreuve fatigués, le mental agité. Or c’est ce qui se passe en continu dans la vie des entreprises. Malgré le repos du sommeil, cette surcharge mentale s’installe en permanence comme une machine qui s’emballe. Résultat? Prédomine alors l’impression que tout va trop vite, potentialisant une forte envie de ralentir. En un mot, notre rapport au temps change.

Continuer la lecture

Manager la génération Y de manière simple et durable

 

La génération Y a sa place dans l'entreprise

La génération Y a sa place dans l’entreprise

Alors que dans la plupart des entreprises cohabitent plusieurs générations[1] d’employés, la génération Y représente un vrai casse-tête pour les managers. Le magazine du Monde les qualifiait dans un récent article « les empêcheurs de travailler en rond »[2] ! Comprendre les motivations et les comportements de cette génération est devenu une priorité. De leur côté, les départements marketing des grandes marques comme des grandes banques tentent aussi d’en déchiffrer les mobiles afin de mieux les fidéliser. Le dernier World Retail Banking Report[3] prédit que plus de 40% des clients envisagent de changer de banque, une volatilité qui tranche avec la fidélité sur laquelle les établissements financiers ont bâti jusque là leur stratégie. Habituée à zapper, la génération Y n’est pas étrangère à cette volte face. La mobilité, la digitalisation croissante des produits et des services, et tous les nouveaux comportements de consommation qui en découlent, avec lesquels la génération Y est en phase, n’épargnent pas le secteur bancaire, tiraillé entre l’explosion de la banque en ligne et l’attachement aux agences physiques.

Continuer la lecture

Apaiser les conflits grâce à la synergie entre méditation et Ayurvéda

Ray Dalio, Bridgewater Associates

Ray Dalio, Bridgewater Associates

Des nombreuses tâches qui incombent au manager, la gestion des conflits est de loin la plus délicate. La raison est évidente : un conflit peut saborder une équipe, un projet, une collaboration, voire toute l’entreprise. Le Wall Street Journal rapporte dans un récent article que de plus en plus d’entreprises américaines cherchent à embaucher des managers capables d’affronter habilement la multitude de situations conflictuelles de l’entreprise plutôt que de les éviter. Le conflit peut en effet être larvé, noyé dans un bain d’harmonie artificielle ou carrément ouvert, avec les risques de dérapage que cela suppose si les protagonistes en viennent au stade de l’affrontement. Ne perdons pas de vue que le terme « conflit » vaut aussi pour les situations de guerre entre nations. Ce constat pousse de nombreux psychologues à considérer que les conflits sont intrinsèques à la nature humaine et donc inévitables au travail. D’où l’idée de les traiter à la racine avant qu’ils ne prennent de l’ampleur. Dans l’entreprise, plusieurs situations sont susceptibles de générer des conflits. C’est le cas lorsque les individualités s’affrontent, les générations ne se comprennent pas, les opinions divergent et les intérêts s’opposent. Mais, un conflit peut être également le résultat d’une mauvaise planification, des responsabilités mal délimitées, d’objectifs irréalistes ou plus simplement de lutte pour le pouvoir.

Continuer la lecture