Archives par étiquette : Cerveau

Comprendre les effets de la pratique de la méditation transcendantale (1ère partie)

La méditation transcendantale

La méditation transcendantale

Nous avons examiné en détail dans un précédent article ce qui se passe dans l’organisme, et notamment dans le cerveau, lors de la pratique de la méditation de la pleine conscience (voir à ce sujet http://management-vedique.com/comprendre-les-effets-de-la-pratique-de-la-meditation-de-la-pleine-conscience/).  De la même façon, examinons à présent ce qui se passe dans l’organisme et dans le cerveau lors de la pratique de la méditation transcendantale, une technique qui se présente comme simple, naturelle et sans efforts. Tant par ses mécanismes que par ses résultats, elle diffère totalement des méditations avec attention non focalisée dont fait partie la pleine conscience. Elle est classée dans la famille des techniques avec transcendance automatique. Basée sur l’usage d’un mantra – un son sans signification – elle se pratique les yeux fermés deux fois par jour pendant une vingtaine de minutes.

Continuer la lecture

Comprendre les effets de la pratique de la méditation de la pleine conscience

Le méditation de la pleine conscience

Le méditation de la pleine conscience

Pour bien évaluer les bénéfices potentiels qu’apporte la pratique d’une technique de méditation, il faut examiner en détail ce qui se passe dans l’organisme, notamment dans le cerveau et plus largement dans le système nerveux central. C’est le cas avec la méditation de la pleine conscience, ‘mindfulness’ en anglais, technique dérivée de la méditation Vipassana et dont le professeur de médecine Jon Kabat-Zinn a « laïcisé »  la pratique afin qu’elle soit facilement acceptée dans toutes les strates de la société américaine. Cette apparente « laïcité» a permis à la pleine conscience de se répandre facilement, notamment dans le monde hospitalier. La pratique peut s’apprendre simplement en lisant un livre traitant du sujet car ceux-ci comportent généralement un CD d’accompagnement, en s’informant sur Internet ou en participant à des séminaires payants de huit semaine structurés à cet effet. Elle consiste à entraîner le mental à se focaliser sur le moment présent en portant son attention sur la respiration ou sur tout autre processus corporel et ce, sans porter de jugement de valeur. Cette attention peut être poursuivie en dehors du strict cadre de la méditation avec les yeux fermés, notamment en mangeant, en marchant, en travaillant, etc. Plusieurs recherches montrent que la pleine conscience est relativement efficace pour réduire le stress, l’anxiété, la douleur ou pour lutter contre les récidives d’une dépression. Comment la méditation de la pleine conscience, alias pleine conscience, agit-elle sur le fonctionnement du cerveau ? Avant de répondre à cette question, un détour s’impose afin de rappeler comment fonctionne notre cerveau.

Continuer la lecture

Comment améliorer le fonctionnement de votre cerveau ?

le fonctionnement du cerveau commence à être connu

le fonctionnement du cerveau commence à être connu

Imaginez la situation suivante : un manager doit parler à ses collaborateurs afin de leur expliquer les décisions importantes qu’il a prises en accord avec le comité de direction de l’entreprise. Ou imaginez encore que ce manager doit expliquer à la presse financière les mauvais résultats du trimestre qui risquent d’impacter plus ou moins fortement le cours de bourse de l’entreprise. Réussir la communication dans de telles situations est crucial. Qu’adviendrait-il si lors de tels entretiens le manager manquait de clarté mentale, si ses idées étaient désordonnées et mal exprimées, s’il cherchait ses mots ou s’il avait carrément des trous de mémoire ? L’effet serait désastreux. Or, de telles situations ont plus de chance de se manifester avec l’âge ou sous l’effet du stress. Les neurosciences nous apprennent justement que sous l’effet du stress, les interconnexions neuronales sont détruites, ce qui détériore le fonctionnement cohérent du cerveau humain.

Continuer la lecture

L’exercice physique est indispensable à tout manager !

L'exercice physique est bon pour le leadership

L’exercice physique est bon pour le leadership

C’est un fait : plus un manager est haut placé dans la hiérarchie de son entreprise, plus il délaisse l’exercice physique. Ayant fréquenté de très nombreux managers au cours de ma carrière, j’ai eu l’occasion de vérifier la validité de cet adage à maintes reprises. Les tops managers français se laissent vite déborder par leur agenda. Ils sacrifient l’exercice physique. « Quand on entre dans la vie active, on devient vite inactif » confirme Benoît Eycken, auteur d’un programme de prévention Sport et Santé destiné aux entreprises dans un entretien récent au Huffington Post. En France, à tous les niveaux de la hiérarchie, la vie professionnelle prend très rapidement toute la place. Or, tourner le dos à l’activité physique est une erreur monumentale car, outre les nombreux bienfaits en termes de santé, les études les plus récentes montrent que l’exercice physique est l’un des trois piliers pour développer les qualités d’un vrai leader ainsi que les performances des meilleurs champions de la catégorie (voir à ce sujet http://management-vedique.com/les-trois-piliers-pour-developper-son-leadership/). Nous avons déjà évoqué les travaux de Sharon McDowell-Larsen, Senior Associate au Center for Creative Leadership dans le Colorado[1]. Co-auteur du livre Managing Leadership Stress, elle rappelle que les managers qui pratiquent régulièrement un exercice physique sont nettement plus efficaces que ceux qui n’en pratiquent pas. Voyons comment.

Continuer la lecture