Archives par étiquette : Management

Transcendental meditation to the rescue of the new credos of management and the digital economy

 

Inspiration from the laws of nature

Whether Y or Z, younger generations want to escape the hierarchical culture of management, less and less adapted to our world in turmoil. It helped their elders succeed. That’s correct. Yet this culture of management no longer responds to the profound aspirations of the new generations. Gone is the fascination with big business; 66% of young people want to become entrepreneurs, 50% prefer to rent rather than buy a car. For them, quality takes precedence over quantity, being over having – a challenge for our economies devoid of true human values. They all value quality of life at work over any other consideration. That’s why these young people are more susceptible to the new credos of management that shape the contours of a new economy; poles apart from the one we now know.

Continuer la lecture

La méditation transcendantale au secours des nouveaux credos du management et de l’économie numérique

S’inspirer des lois de la nature

Y ou Z, les jeunes générations veulent échapper à la culture hiérarchique du management, de moins en moins adaptée à notre monde en plein chambardement. Elle a aidé à la réussite de leurs aînés. C’est exact. Pourtant, cette culture ne répond plus aux aspirations profondes des nouvelles générations. Fini pour elles la fascination de la grande entreprise. Les jeunes sont 66% à souhaiter devenir entrepreneur. 50% préfèrent louer plutôt qu’acheter une voiture. Pour eux, la qualité prime sur la quantité, l’être sur l’avoir, un défi pour nos économies dénuées de vraies valeurs humaines. Ils font tous passer la qualité de vie au travail avant toute autre considération. Voilà pourquoi ces jeunes sont plus perméables aux nouveaux crédos du management qui façonnent les contours d’une nouvelle économie, aux antipodes de celle que nous connaissons actuellement.

Continuer la lecture

Introduire une technique de méditation dans l’entreprise

Méditer en entreprise

Méditer en entreprise

Beaucoup de consultants estiment qu’introduire la méditation dans une entreprise consiste simplement à proposer- en accord avec la direction, notamment la DRH – l’apprentissage d’une technique à ses salariés sur une base volontaire. Cette démarche n’est qu’une simple prise de contact entre le personnel volontaire et la technique proposée, rien de plus. L’intégration effective d’une technique de méditation à l’entreprise exige bien d’autres étapes si l’on souhaite éviter que les bénéfices tirés par la pratique des salariés ne se perdent dans le mouvement brownien d’organisations engagées dans le tourbillon d’une mondialisation qui génère un niveau de stress de plus en plus inquiétant. Bien connus, les chiffres de ces niveaux de stress sont très alarmants, nous n’y reviendront pas. Ce qui l’est plus encore, c’est que le stress n’est que la partie visible de l’iceberg. En marge du ‘burn out’, des suicides ou des dépressions professionnelles- réalités que le Sénat s’entête stupidement à nier- il faut également tenir compte des nombreux dysfonctionnements qui résultent de la baisse des interconnexions neuronales chez les managers comme chez les employés : perte de mémoire, diminution des fonctions cognitives, maladies dégénératives, etc., sans oublier les maladies physiologiques reliées directement au stress,  notamment les maladies cardiovasculaires.

Continuer la lecture

Comment mettre en place un programme de qualité de vie au travail en toute connaissance de cause ?

Le bonheur au bureau n'est pas un mythe

Le bonheur au bureau n’est pas un mythe

Mettre en place un programme de qualité de vie au travail ainsi que le recommande le dernier Plan Santé au Travail devrait être perçu comme une priorité par les tops managers. Or, beaucoup se contentent de petites retouches dont ils confient la mise en place à leur direction des ressources humaines, sous estimant la véritable ampleur du problème. Ceci est d’autant plus regrettable que, dans de nombreux cas, le comportement des tops managers est à l’origine d’une large part du stress qui règne dans leur entreprise, avec toutes les conséquences induites sur la santé mentale et physique de leurs salariés. Les exemples d’Amazon et de Volkswagen, que nous avons largement évoqués dans ces colonnes (voir à ce sujet   ), montrent comment de tels effets sont générés par les attitudes des dirigeants. Ainsi, des pratiques managériales inappropriées – comme celles faisant appel à la pression par exemple – biaisent le comportement et la productivité des salariés. Pas étonnant que certains  n’hésitent pas à se mettre en arrêt maladie s’ils ressentent la situation comme invivable. Ils évitent ainsi d’en arriver au ‘burn out’ ou d’avoir à faire appel aux ‘hot lines’ censées prévenir les risques psycho-sociaux dans l’entreprise.

Continuer la lecture