Archives par étiquette : productivité

Amazon préfigure les pièges de l’ère du digital 

Une logistique plébiscitée par les clients

Une logistique plébiscitée par les clients

L’entreprise digitale est-elle en train de devenir une véritable jungle ? C’est la question qui vient immédiatement à l’esprit suite à la retentissante enquête publiée le 15 août dernier par le New York Times[1] au sujet d’Amazon, fleuron mondial du commerce électronique. Au cœur du débat : la dérive du temps de travail et la perte de contrôle de la gestion du temps. Résultat ? La productivité chute en raison d’un usage des nouvelles technologies ignorant du fonctionnement de la physiologie et du cerveau humain. Pourtant, Amazon est classée pour la seconde fois à la première place du classement du Reputation Institute. Elle est souvent citée en exemple pour ses innovations dans le commerce en ligne. On lui doit entre-autre le concept de l’achat en seul click ou celui de ‘marketplace’ qui a permis à des milliers de petits libraires spécialisés de survivre en bénéficiant de l’énorme trafic drainé par son site Internet. Si le public a une excellente image d’Amazon, il en va autrement de son personnel ainsi qu’il ressort de l’enquête du News York Times. Intitulée “Inside Amazon: Wrestling Big Ideas in a Bruising Workplace”, elle s’appuie sur une centaine d’interviews d’employés et d’ex-employés du géant mondial. Elle met en exergue l’envers de la médaille des pratiques du leader mondial, très répandues dans la Silicon Valley. Sont particulièrement dénoncées des méthodes de management agressives qui feraient vivre un véritable enfer aux employés. Ce constat ne se limite pas aux conditions de travail des employés des entrepôts, déjà dénoncées en maintes occasions, tant en France qu’aux Etats-Unis. C’est le management de l’entreprise et son impact sur les cols blancs qui est à présent sur la sellette.

Continuer la lecture

Gare à ne pas sacrifier vos temps de repos !

 

Les bureaux illuminés de la Défense

Les bureaux illuminés de la Défense

Il vous est certainement déjà arrivé de quitter votre bureau tard le soir. Avez-vous eu l’occasion de vous retourner et de voir de l’extérieur le nombre de bureaux encore allumés à cette heure pourtant tardive ? Certainement. Les tours de La Défense en région parisienne où sont concentrées de nombreuses entreprises illustrent parfaitement cette pratique. Il ne s’agit pas d’un particularisme franco-français, je vous rassure.  Cette habitude est en vigueur de la Silicon Valley en Californie jusqu’aux confins des zones industrielles les plus reculées dans les pays développés. Sous n’importe quelle latitude, les cadres croient dur comme ferme que la réussite est réservée à ceux qui « bossent dur » et donc qui travaillent tard le soir. Or, cette pratique ne se limite pas au travail quotidien. De très nombreux cadres emportent du travail à finir pendant leur week end, sacrifiant à la fois leur temps de repos et leur vie de famille. A l’évidence, le travail pendant ces heures supplémentaires se fait au détriment du temps de repos. S’agit-il d’une bonne habitude ? De récentes études confirment ce que l’Ayurvéda clame depuis la nuit des temps, à savoir qu’il ne faut pas sacrifier son temps de repos. Il s’agit donc là d’un mauvais calcul. Comme l’affirmait le titre d’un article paru sur le site CadresOnLine, les bons managers travaillent intelligemment, pas pendant de longues heures.

Continuer la lecture

Protéger le cerveau du travail en mode ‘zapping’

Le smartphone est consulté 150 fois par jour!

Le smartphone est consulté 150 fois par jour!

Les chefs d’entreprises ont-ils quelque idée de l’urgence qu’il y a à protéger la matière grise de leur personnel du travail en mode ‘zapping’ ? Y a-t-il moyen de pallier au stress individuel et collectif engendré par ce mode de travail ? De quoi s’agit-il exactement ? Tout simplement de l’impact négatif des nouvelles technologies sur le fonctionnement du cerveau. Dans son enquête « Global Human Capital Trends 2014, Engaging the 21st century Workforce », le cabinet Deloitte a identifié la cause première de cet impact négatif, à savoir la sur-sollicitation, terme qui quantifie le nombre d’interruption subies par un individu soumis un flot ininterrompu d’informations qui aboutissent sur son smartphone. Tant que l’entreprise était à l’ère du PC, les emails arrivaient directement sur le poste de travail de l’employé. Lorsque ce dernier était en dehors de son bureau ou rentré chez lui après sa journée de travail, il ne subissait plus cette pression informationnelle. Avec l’avènement du smartphone en tant qu’outil de travail en situation de mobilité, le problème de la sur-sollicitation, qui touche déjà les cadres, risque de toucher de plus en plus d’employés. D’ici peu, il risque en outre de gagner en intensité.

Continuer la lecture

Sortir du stress pour retrouver le plaisir au travail

Le plaisir au travail est dans l'air du temps

Le plaisir au travail est dans l’air du temps

Le thème du plaisir au travail est visiblement dans l’air du temps. L’Institut d’Administration des Entreprises de Grenoble accueillera le 13 novembre prochain un évènement interactif traitant du sujet. Co-organisé par la chaire Management et Santé au Travail (MANSAT) de l’IAE de Grenoble et par le Centre Interinstitutionnel de Bilans de Compétences de l’Isère, cet évènement est censé confronter les points de vue des différents acteurs concernés, entreprises, salariés, chercheurs et consultants. Pour Emmanuel Abord de Chatillon, responsable de la chaire MANSAT, « le manager ne doit plus négliger les questions de qualité de vie au travail. Il doit s’emparer de ce sujet et proposer des solutions car tout le monde sera gagnant ». L’Institut de grenoblois travaille notamment sur la mise au point d’un modèle de compréhension de la qualité de vie au travail autour de quatre axes : le sens du travail, le lien au travail, le contenu du travail, le confort. Cette initiative est loin d’être un cas isolé. Le sujet figure également au programme des conférences du salon Solutions Ressources Humaines qui se tiendra fin mars 2015 à la Porte de Versailles. L’objectif de la session « Mettre en place la qualité de vie au travail: les outils innovants pour concilier performance et bien être au travail » est clair.

Continuer la lecture