Archives par étiquette : style de management

Comment améliorer simplement tous les styles de management ?

Chaque style de management peut être amélioré

Chaque style de management peut être amélioré

Alors qu’un peu partout dans le monde poussent comme des champignons des écoles de management, jamais le concept même de management n’a fait l’objet d’un consensus, y compris parmi les chercheurs qui travaillent sur le sujet. A défaut d’en avoir approfondi les fondements, les experts ont surtout tenté, du moins jusque là, une difficile classification de ce qu’il faut bien qualifier de « styles de management ». Le style autoritaire, qui prédomine dans les grandes entreprises françaises, est basé sur le principe de l’obéissance si cher aux organisations militaires. Les décisions sont prises au sommet de la hiérarchie et la communication réduite à son strict minimum. Toute désobéissance se traduit par des sanctions. Ce style de management présente l’avantage de donner des résultats rapides. Il convient parfaitement aux situations d’urgence. En revanche, il étouffe la motivation et la créativité des collaborateurs. Il crée dans l’entreprise un climat de calme apparent qui peut cacher bien des frustrations. Dans son livre « Le silence des cadres »[1], le sociologue Denis Monneuse évoque le mal être des cadres français, en quête de reconnaissance face à un management qui ne les écoute pas vraiment.

Continuer la lecture

Orange peut entrer au palmarès des entreprises où il fait bon vivre !

Orange n'est pas un cas isolé en France

Orange n’est pas un cas isolé en France

On ne peut rester insensible à la « nouvelle vague de suicides » qui touche une fois encore le groupe Orange. Dix salariés de cette entreprise se sont en effet suicidés depuis le début de l’année…contre onze au cours de toute l’année 2013 ! Ces drames refont surface après avoir occupé le devant de la scène fin des années 2000 et valu à Didier Lombard, l’ancien Pdg du groupe, une mise en examen pour harcèlement moral. Les « techniques de management » du groupe ont été alors jugées « odieuses ». Peut-on pour autant parler de « management meurtrier » et de « vague de suicides »? Gérald Bronner, professeur de sociologie à l’Université de Strasbourg conteste ces formulations. Que la statistique autorise ou non d’avancer de tels termes, nul ne peut nier que huit des dix suicides enregistrés depuis le début de l’année « ont une relation explicite au travail »[1] ainsi que l’affirme l’Observatoire du stress et des mobilités forcées, à l’origine de ces données. L’organisme syndical n’a pas caché qu’il y voyait un motif de « grave alerte » sur le climat qui règne chez l’opérateur français de télécoms.

Continuer la lecture