Archives par étiquette : turn over

La qualité de vie au travail exige de sortir des sentiers battus !

Entrée du salon BEST

Entrée du salon BEST

Version française du salon québécois du même nom, la seconde édition du salon BEST, alias Bien Être et Santé au Travail, a-t-elle fait souffler un vent nouveau sur les ressources humaines de nos entreprises? Difficile de l’affirmer tant les cultures des entreprises sont différentes de Paris à Montréal. Pour Jean-Paul Charlez, président de l’ANDRH, sponsor de l’évènement, « le but réel de la journée était surtout de faire bouger les lignes ». L’édition qui s’est tenue le 19 janvier dernier au Palais Brongniart a tenu ce pari.

Modérateur du débat lors de la session inaugurale, Julien Pelletier, responsable de la Qualité de Vie au Travail à l’ANACT, a rappelé la « nécessité d’aller plus loin que les enjeux sociétaux, largement consensuels en France ». Principale raison : les changements qui bouleversent les entreprises ont de nombreux effets négatifs sur les salariés en termes de santé. A ce sujet, et pour une fois, le dernier Plan Santé au Travail annoncé en décembre dernier « n’est pas un plan ré­glementaire, mais un catalogue de bonnes pratiques qui s’adressent aux managers à l’ère de l’économie numérique » ainsi que l’a rappelé Florence Renon de la Direction Générale du Travail.

Continuer la lecture

Une issue à la « guerre des talents » grâce à la méditation transcendantale

La guerre des talents n'est pas une fatalité

La guerre des talents n’est pas une fatalité

L’expression a fait l’effet d’une bombe lorsque le cabinet McKinsey a publié en 1998 son fameux rapport « The War of talents ». L’idée centrale de ce document, qui reste d’actualité, est simple: les entreprises auront de plus en plus de mal à recruter et à conserver leurs meilleurs employés, ce qui aura des conséquences néfastes sur leur compétitivité. L’European Business Forum (EBF), qui s’est également intéressé à ce sujet, explique dans un autre rapport que « le recrutement est devenu un enjeu crucial ». Le cabinet PricewaterhouseCoopers préconise d’abandonner les recherches d’emploi au coup par coup au profit d’une politique de ressources humaines fondée sur le long terme. Comment? En traitant les salariés comme des clients. En France, la Direction de l’animation de la recherche, des études et de la statistique[1] confirme cette difficulté, particulièrement à l’ère du digital. Tous s’accordent à penser que la guerre des talents ne fait que commencer.

Continuer la lecture