Archives par étiquette : Véda

Comment améliorer simplement tous les styles de management ?

Chaque style de management peut être amélioré

Chaque style de management peut être amélioré

Alors qu’un peu partout dans le monde poussent comme des champignons des écoles de management, jamais le concept même de management n’a fait l’objet d’un consensus, y compris parmi les chercheurs qui travaillent sur le sujet. A défaut d’en avoir approfondi les fondements, les experts ont surtout tenté, du moins jusque là, une difficile classification de ce qu’il faut bien qualifier de « styles de management ». Le style autoritaire, qui prédomine dans les grandes entreprises françaises, est basé sur le principe de l’obéissance si cher aux organisations militaires. Les décisions sont prises au sommet de la hiérarchie et la communication réduite à son strict minimum. Toute désobéissance se traduit par des sanctions. Ce style de management présente l’avantage de donner des résultats rapides. Il convient parfaitement aux situations d’urgence. En revanche, il étouffe la motivation et la créativité des collaborateurs. Il crée dans l’entreprise un climat de calme apparent qui peut cacher bien des frustrations. Dans son livre « Le silence des cadres »[1], le sociologue Denis Monneuse évoque le mal être des cadres français, en quête de reconnaissance face à un management qui ne les écoute pas vraiment.

Continuer la lecture

Le succès revisité par la tradition védique

Le succès cache bien des mystères

Le succès cache bien des mystères

Lancer son entreprise. Devenir champion olympique. Remporter une distinction honorifique. Devenir célèbre. Réussir un concours. Qui n’a pas rêvé de réussir dans tel ou tel domaine de sa vie ? Même si nombre d’auteurs – anglo-saxons pour une majorité – ont consacré des centaines d’ouvrages à ce sujet, révélant des méthodes réputées infaillibles pour réussir, le succès garde une grande part de mystère. On peut réussir à un moment de sa vie et connaître l’échec à un autre. La carrière de Steve Jobs, souvent citée en exemple, n’a pas été un long fleuve tranquille. Il a crée Apple avec Steve Wozniak le 1er avril 1976 à Cupertino, mais fut écarté de l’entreprise en septembre 1985. Il crée alors la société Next, mais sans connaître le succès attendu. C’est lors de son retour à la tête d’Apple début 1997 que sa carrière prend un tournant plus marqué vers le succès. La vie est ainsi faite. Les français veulent aussi lancer leur entreprise. Souvent ils échouent à la première tentative. Et se posent la question : dois-jel recommencer ? Pourquoi pas? La « Fuck Up Night » des entrepreneurs, qui s’est déroulée le 13 mars dernier à Paris, a réuni de jeunes entrepreneurs venus parler de leur premier échec. Voulant rompre avec l’image édulcorée de la success-story, ces jeunes entrepreneurs ont parlé d’échec sans tabou dans une ambiance festive[1].

Continuer la lecture